Les thés coréens pour passer l’hiver! (partie 2): le thé aux coings

Comme je le disais dans le premier article « Les thés coréens pour passer l’hiver! (partie 1) » en Corée nous avons l’habitude de préparer différents thés pour l’hiver. Ces thés nous permettent de garder une bonne santé pendant tout l’hiver et nous renforcer face aux maladies qu’on peut attraper. Dans cet article je vous présente le thé aux coings

Le thé aux coings


Le thé aux coings (모과):

Les bienfaits du thé au coings:
  • Pour le traitement des problèmes névralgiques, et les lombagos.
  • Pour les personnes qui ont régulièrement des crampes.
  • Pour les problèmes d’articulations aux genoux.

Ingrédients:
  • 2 coings (500g)
  • du miel
  • 1/2 verre de sucre
  • du sel

Fabrication du thé au coings:

1- Il faut d’abord choisir des coings bien jaunes qui sont propres et pas abîmés. On plonge les coings non pelés dans de l’eau saumurée (eau saturée en sel) pour les nettoyer.


2- On coupe chaque coing en quatre morceaux. Puis on coupe chaque quart en fines tranches. La forme doit faire penser à des feuilles de Ginkgo. 
On les sèche un peu, juste pour qu’il n’y ait plus d’eau dessus.On met les coings dans un bocal et on ajoute le miel. Il faut les mettre de telle sorte qu’il y ait une couche de coings, puis une couche de miel, puis à nouveau une couche de coings, etc…
Les coings doivent tremper complètement dans le miel. Lorsque le pot est bien rempli, on ajoute le sucre au dessus. Puis on ferme le bocal hermétiquement

3- On conserve le bocal au frais, mais pas forcément au frigo qui est plutôt un endroit froid. Sur un balcon par exemple, c’est parfait. Deux ou trois jours après, contrôler que les coings commencent à prendre en confit. Après un mois, les coings sont prêts.

4- Verser de l’eau chaude dans une tasse, et ajouter une cuillère à soupe de coings confit.

C’est terminé!

Il y a aussi des gâteaux coréens (경단, 인절미, 전병) qu’on peut prendre avec ce thé, et c’est délicieux! Je pense que je vous en parlerai plus tard…

8 réflexions au sujet de « Les thés coréens pour passer l’hiver! (partie 2): le thé aux coings »

  1. Anonymous

    Bonsoir!!
    Je suis une grande fan de la culture coréenne et surtout la cuisine =D C’est pourquoi je voudrais savoir si tu connais une recette pour faire les pains à la pates de haricot rouge? Je sais déj fabriquer la pate de haricot mais je trouve pas de recette correcte pour faire le pain…
    Ton site est vraiment génial, dès demain je vais essayer ta recette de Kimshi =)
    Voilà je reviendrai sur cette page pour voir ta réponse, sinon mon compte facebook (Anaïs GOUZE)Voila Bonne soirée

  2. kiMelle

    Bonsoir!
    Merci pour ton commentaire!
    Je crois savoir de quoi tu parles…c’est délicieux!!
    Je vais essayer de faire un article là dessus très bientôt!
    Tu me diras comment est ma recette du Kimchi!
    Kim

  3. Anonymous

    Je viens de faire le confit de coings,je te dirais dans un mois ce que j’en pense!
    Sinon ma fille, mon mari et moi avons adoré le thé au gingembre, vraiment excellent.
    Natacha

  4. Calli Nath

    Bonjour, je découvre votre blog et la cuisine coréenne aussi que je ne connais pas du tout. Ce thé au coings me semble très bon pour ses bienfaits qui me concernent totalement !! Juste une petite question pratique svp, l’eau saumurée se trouve où sinon se dose comment pour cette recette ? Merci et bonne journée

  5. kiMelle

    Merci pour votre message!
    Pour avoir de l’eau saumurée il suffit juste d’y ajouter du sel et le laisser fondre pour que l’eau soit salée. Il est préférable d’utiliser de l’eau chaude ou tiède dans un premier temps pour faciliter l’absorption du sel ! Je ne pense pas qu’il y ait de dosage spécial, l’eau doit juste être salée pour nettoyer les aliments 🙂 On peut aussi bien utiliser du gros sel et le frotter directement sur les coings, puis les rincer.

  6. Calli Nath

    Bonjour et merci pour votre réponse !! Si j’ai l’occasion de récupérer de bons coings je testerai cette recette ! Par contre, vous dites « Deux ou trois jours après, contrôler que les coings commencent à prendre en confit », alors quelle texture doit nous rassurer ?
    Juste un détail, vous dites que c’est du thé au coings mais vous n’ajoutez pas de thé dans la recette (ou j’ai mal lu !!), dans ce cas c’est plus une tisane que du thé, non ?
    Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *